Site Overlay
Ecig vs cig

Comment bien commencer son sevrage tabagique avec la cigarette électronique

Aujourd’hui, la cigarette électronique est de plus en plus recommandée pour un sevrage tabagique efficace. Bien que ses conséquences sur la santé ne soient pas clairement établies, elle est beaucoup moins néfaste pour la santé que la cigarette classique. Souhaitez-vous commencer votre sevrage tabagique en vous servant de la e-cig ? Si oui, vous avez besoin de connaître quelques règles de base. Voici les principales étapes pour bien commencer votre sevrage.

Choisir la bonne cigarette électronique

Pour réussir un sevrage tabagique avec la cigarette électronique, la première étape consiste à bien choisir son dispositif de vape. Pour ce faire, les experts conseillent généralement de tester divers modèles afin de retenir celui qui vous satisfait le plus. Pour y arriver, voici les informations qui vous seront utiles.

  • Le e-liquide

Contenant ou non de la nicotine, le liquide de la cigarette électronique est souvent composé d’arômes, de glycérol et (ou) du propylène. Ce sont les arômes qui définissent les saveurs que vous ressentez lors de la vape. Il est donc essentiel de choisir des arômes qui vous plaisent. Sur le marché, il y en a pour tous les goûts. Cependant, privilégiez les liquides certifiés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire et qui répondent à la norme Afnor. Ceux-ci ne présentent aucun danger pour la santé du vapoteur.

  • La bactérie rechargeable

Le courant qui permet de chauffer la résistance est apporté par cet élément de la cigarette électronique. Par conséquent, plus sa tension est importante et plus vous aurez de chance de produire de grande quantité de vapeur. En dehors de ce facteur, l’autonomie de la bactérie est aussi un point essentiel. En effet, si vous êtes un gros fumeur, vous devez opter pour les grandes bactéries. Ces dernières tiennent souvent toute une journée. À défaut, ayez toujours un équipement de recharge ou une bactérie de rechange sur vous.

Par ailleurs, vous devez savoir que le liquide est stocké dans un réservoir ou une cartouche. Pour éviter les pannes de vape, vous devez avoir plusieurs cartouches sur vous. À titre informatif, lorsqu’on associe ledit réservoir à la résistance électrique (l’élément qui chauffe le liquide), le dispositif est appelé clearomiseur ou atomiseur.

Associer un substitut nicotinique

Le Haut Conseil de la Santé Publique considère la cigarette électronique comme un atout précieux dans le processus du sevrage tabagique. Cependant, malgré les nombreux retours positifs, le dispositif n’est toujours pas considéré comme un substitut nicotinique. Les patchs, les comprimés et les gommes sont entre autres les substituts recommandés par l’instance. Ainsi, pour plus d’efficacité, les tabacologues recommandent d’associer la cigarette électronique et l’un de ces substituts. Dans le cas où vous êtes un gros fumeur, le substitut nicotinique le plus adapté à vos besoins est le patch.

N’associez pas cigarette électronique et cigarette classique

Pour réussir votre sevrage tabagique, il est essentiel de devenir un vapoteur exclusif. En effet, concilier cigarette et vaporette est la meilleure manière pour rester dépendant. Aussi, selon les résultats de plusieurs expériences, lorsqu’on s’adonne exclusivement à la cigarette électronique (sans pannes de vape), les risques de rechutes sont très minces. Par contre, avec les vapofumeurs (ceux qui associent la vape et le tabac), le niveau de dépendance est toujours aussi important. Débarrassez-vous donc de tous de ce qui pourrait vous amener à fumer et ayez toujours sur vous le matériel de vape. Sans pannes de vape, vous avez plus de chance de réussir votre sevrage.

Connaitre vos besoins en nicotine

Avec la cigarette classique, votre organisme était habitué à une certaine dose de nicotine par jour. Même avec la cigarette électronique, vous avez la possibilité de lui offrir cette même dose. Il est important de bien connaître les besoins de votre corps en nicotine, car l’apport d’une quantité trop grande ou trop petite présente des risques de rechutes. Toutefois, de manière générale, les tabacologues conseillent aux fumeurs de commencer le sevrage tabagique avec la dose maximale (20 mg/ml). Ils pourront ensuite diminuer progressivement la quantité de nicotine. Par ailleurs, il est déconseillé de baisser la dose brusquement, car ceci pourrait entraîner une rechute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 Sevrage et Vape. All Rights Reserved.